Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Je suis professeur des écoles et je travaille en ZEP. J'ai beaucoup exploré la GS, la MS et la MS/GS. J'ai aussi testé les PS-GS une année. Je suis à nouveau en MS. Vous trouverez ici des manipulations réfléchies, des affichages, des outils pratiques, peu de fiches mais des bilans récapitulant des séquences d'apprentissage ! Je partage aussi avec vous des réflexions, des astuces et de la pédagogie pratique pour l'école maternelle principalement qui peuvent aussi être utiles au CP et après.

Lutins de maternelle

Apprendre à écrire son prénom en lettres capitales, MS, P.3

Cette année, j'ai évolué dans ma façon d'apprendre à écrire les lettres capitales à mes élèves.  Après avoir recomposé les lettres avec des pailles et des scoubidous pour différencier les différents tracés (lire l'article "Apprendre à nommer les lettres de l'alphabet" pour les détails). 

      Je leur ai proposé des modèles en couleurs regroupant les lettres par type de graphisme pour mieux repérer les différents motifs utilisés. Il n'y a pas de ductus (sens d'écriture) pour les lettres en capitales, donc j'ai proposé une décomposition visuelle facilitée comme lors du premier confinement ("La continuité pédagogique 2, la suite"). Mais quand ils écrivent, ils n'utilisent qu'une seule couleur, ils n'en changent pas.

Ce n'est pas la couleur qui définie le tracé, ou les composantes de la lettre, donc je la verbalise à peine. J'utilise la couleur pour  aider mes élèves à différencier les graphismes dans la composition de la lettre. 

(Je mets ce document en pièce jointe)

 Les couleurs ne sont pas un code que j'utilise, mais juste une mise en lumière des graphismes identiques.

Voici le bilan figurant dans le classeur de mes élèves en Période 3 (P.3)

      Le problème des lettres miroir ou de l'écriture miroir se résoudra au fur et à mesure en attirant l'attention de l'élève sur les différences entre le modèle et ce qui a été écrit, et/ou en lisant les productions pour aider à la prise de conscience.

      En ce qui concerne les lettres les plus complexes, telles que le S, le J, je donne des repères, soit en dessinant des ronds sur l'ardoise, soit en posant de petits jetons pour aider à la maîtrise du geste : 

S : "On tourne vers la main qui tient la feuille (pour les droitiers), puis on descend penché entre les deux ronds et on revient en dessous"

J : "On commence à droite (  ), on descend à la verticale et on tourne sous le rond".

R : "On trace une ligne verticale, puis un pont en partant du haut jusqu'au milieu de la ligne. Ensuite, on trace une ligne oblique sous le pont."

      Je confie à chaque élève un modèle de son prénom écrit en couleur pour aider à mémoriser les tracés. Ils les utilisent jusqu'à ce que l'écriture de leur prénom soit systématisée. Je suis attentive pour les aider à rectifier les erreurs d'aspect.

Vous pouvez aussi lire cet article sur le sujet : "Le langage écrit, MS, P.3".

A bientôt I

 

Affiche "Ecrire les lettres de l'alphabet", en version non modifiable

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
C
J'ai la même approche que toi, pour info j'ai le vert pour "vertical" et j'ai choisi le bleu pour "horizontal" car je leur montre des photos de l'horizon " à la mer" et que l'eau est toujours horizontale en faisant une démonstration avec un verre d'eau, posé puis soulevé et penché. Merci pour ton travail
Répondre
P
Bonjour Céline
Personnellement, je n'associe pas une couleur à un tracé. Je ne verbalise pas la couleur car peu importe la couleur, c'est le tracé qui compte. J'utilise la couleur pour les différencier, mais ils n'écrivent pas en couleur et je ne la nomme à peine. On pourrait les tracer de n'importe quelle couleur, ce n'est pas elle qui définit le tracé. J'aurai dû le préciser.
A bientôt