Overblog
Editer la page Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Je suis professeur des écoles et je travaille en ZEP. J'ai beaucoup exploré la GS, la MS et la MS/GS. J'ai aussi testé les PS-GS une année. Je suis à nouveau en MS. Vous trouverez ici des manipulations réfléchies, des affichages, des outils pratiques, peu de fiches mais des bilans récapitulant des séquences d'apprentissage ! Je partage aussi avec vous des réflexions, des astuces et de la pédagogie pratique pour l'école maternelle principalement qui peuvent aussi être utiles au CP et après.

Lutins de maternelle

Ecrire son prénom en "attaché" (cursive)

@ L'ECRITURE CURSIVE ? 

         i Je ne me précipite pas pour commencer. J'attends que mes élèves soient très à l'aise en graphisme et qu'ils maîtrisent la translation sans prendre appui sur leur poignet ou leur bras.

Je dédramatise en mettant en avant ce qu'ils savent : tracer tous les graphismes nécessaires à l'écriture cursive et qu'il ne reste plus qu'à appendre comment les associer pour écrire des lettres cursives.

> Depuis le début de l'année, je les familiarise avec le symbole des hauteurs de lettre, la maison, en l'utilisant dans divers exercices comme lors de la familiarisation avec les lettres scriptes et cursives (copie de mots avec des étiquettes lettres) et sur l'affichage de l'alphabet.

 

 Graphismes complexes

Ceci est ma progression de graphisme en GS. Chaque colonne correspond à une période (la 1ère à gauche et la dernière à droite).

‚ Le prénom

        J'ai choisi d'écrire la majuscule en capitale pour faciliter le passage à l'écriture cursive. L'apprentissage de la majuscule cursive est réservé au CP. Il est tout de même nécessaire d'écrire un prénom en commençant par la majuscule car cela fait partie de ses caractéristiques.

       J'utilise une ardoise lignée spéciale sur laquelle je peux écrire avec des feutres classiques et effacer avec un peu d'eau. Je trace chaque étape du prénom d'une couleur différente pour faciliter le repérage dans cette "accumulation de signes attachés". Je trace une flèche lorsqu'il faut lever la main pour écrire la suite. Cela permet à l'élève de se remettre en mémoire les gestes à produire. Pour le reste, un léger arrêt sans lever le feutre suffit, car le but est de fluidifier le geste pour augmenter la rapidité d'écriture.

            Je commence à tracer la majuscule de chacun à son tour et progressivement, je trace pour chacun les graphismes qui deviendront des lettres en verbalisant le tracé. Ils écrivent au fur et à mesure. On ajuste les tracés et les repères à utiliser. Plusieurs essais peuvent être nécessaires : on encourage, on prend le temps qu'il faut pour les plus fragiles. Il n'y a pas d'urgence. Certains vont terminer rapidement, d'autres auront besoin de plus de séances. Aucune inquiétude, ils finiront par tous y arriver ou presque, avec plus ou moins d'adresse. Le but est qu'ils n'aient pas peur d'essayer pour se perfectionner.

ƒ  L'écriture autonome avec modèle puis vérification:

      Quand ils ont réussi à écrire leur prénom en entier correctement (en respectant la hauteur des lettres et leur sens de tracé, en présence de la maîtresse), il est temps de les laisser écrire leur prénom d'après un modèle. Cela ne veut pas dire que l'on ne vérifie plus le tracer , mais qu'ils ont pris des repères qu'ils vont pouvoir réutiliser seul.

      Je leur confie alors le modèle suivant (avec leur prénom ;)) en rappelant les règles d'utilisation :

  • on lève le crayon pour poser la mine là où la flèche l'indique ;
  • on observe bien le modèle avant d'écrire ;
  • on utilise ce modèle à chaque fois que l'on doit écrire son prénom ;
  • la maîtresse viendra vérifier le respect du modèle et  verbaliser les réussites et les difficultés qui restent encore.                  

Ce modèle est plastifié.

„ L'écriture autonome

      Ils écrivent leur prénom seul à l'aide du modèle pour pouvoir, avec le temps, s'en détacher.

       Ils doivent placer leur modèle juste au dessus de l'endroit où ils doivent écrire leur prénom pour faciliter le va et vient des yeux.

… D'autres mots, les mois par exemple:

       Après le prénom, je leur fais écrire le mot "mars". Il est simple et significatif pour les élèves.

      J'utilise les mêmes tactiques. Avec 1 groupe de 6, je réalise le modèle au tableau en même temps qu'eux en le verbalisant. Je passe après chaque tracé vérifier la réalisation de chacun.

i Il faut absolument vérifier et faire attention au sens d'écriture de chaque lettre mais aussi aux liaisons entre chacune d'elles. J'insiste sur le fait qu'il ne faut pas voir que l'on s'est arrêté entre les lettres pour apprendre. J'insiste aussi sur le fait que les crochets sont très importants, ils accrochent les lettres entre elles : elles sont attachées.

NB : Pour faciliter le tracé, je n'impose pas les boucles dans les lettres, elles se formeront à l'usage avec l'aisance et la vitesse d'écriture.

A vous de jouer pour que vos élèves aient une magnifique écriture !

A bientôt ! I

UA-100878289-1

Partager cette page
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :